Télétravail, co-working, flex-office... Nos lieux de travail changent, s’assouplissent et se diversifient. Si nos bureaux actuels tendent de plus en plus au partage et au décloisonnement, à quelles tendances répondront les espaces de travail de demain ?

EasyRequest a croisé de récentes études pour aboutir à trois conclusions. Le bureau de l’avenir est en fusion avec la nature, mais aussi avec les technologies. Polymorphe, il sort de son cadre rigide pour accueillir et provoquer des émotions, et plus seulement des réflexions.

Des bureaux dans les arbres, ou le travail en harmonie avec la nature

Une récente étude du think tank La Fabrique Spinoza, « Nouveaux espaces de travail et expérience collaborateur », affirme que le bureau du futur est avant tout un lieu d’épanouissement. Selon cet observatoire, l’amélioration de la productivité des collaborateurs implique effectivement d’investir dans leur bien-être. La Fabrique Spinoza estime en outre que le bonheur des employés reste indissociable de leurs liens avec la nature.

Plusieurs initiatives récentes laissent penser que cette tendance va se confirmer. Une entreprise comme TreeX Office propose d’ores et déjà des bureaux collaboratifs temporaires construits autour d’un arbre, toutes fenêtres ouvertes vers l'extérieur. Ces nouveaux espaces de coworking rejoignent par ailleurs des initiatives déjà plus installées, comme les potagers et composts d’entreprise, ou la végétalisation des bureaux.

La Fabrique Spinoza va d’ailleurs jusqu'à affirmer que les espaces de travail de demain se peuplent d’animaux. Il faut dire que ceux-ci contribuent à la convivialité des équipes. Ils rassemblent aussi autour d’une responsabilité commune. Une tendance bien perçue par Amazon et Google, dont les employés peuvent déjà ramener leurs petits compagnons dans les bureaux.

Des bureaux dans les arbres, ou le travail en harmonie avec la nature

Comme le suggère la tendance au flex office, nos bureaux tendent à s’assouplir, tant dans leurs formes que dans leurs utilisations. Ils peuvent aussi bien servir au coworking qu’à nourrir un raisonnement solitaire. Ils peuvent se destiner aux réunions confidentielles, comme aux brainstormings plus décalés. Une chose est sûre : l’espace de travail du futur se pense en fonction d’usages de plus en plus divers.

Loin des fantômes du bureau fixe et attitré, les entreprises vont donc devoir intégrer à leur vision de l’espace l’ensemble des besoins de leurs salariés. La façon dont une société conçoit ses bureaux révèle sa vision du travail, de la collaboration et du bien-être. Il s’agit donc de réfléchir à leur organisation en amont, comme nous le suggérons dans notre article conseil pour une mise en place réussie du flex office.

Comment redessiner les espaces de travail en fonction de leurs usages ? L’étude de la Fabrique Spinoza estime que nos bureaux n'incarnent plus seulement le lieu de réflexions cartésiennes sur les projets en cours. Ils deviennent aussi le terrain de notre cerveau limbique, celui qui développe des émotions. L’espace de travail de demain doit donc permettre le calme et la concentration. Il doit aussi encourager le lâcher prise, le plaisir et la créativité.

Dans cette optique, une enseigne comme PWC, récemment installée dans le Grand-Hôtel Dieu de Lyon, a quitté l'organisation traditionnelle des bureaux répartis par niveaux de responsabilités. Ses espaces de travail se diversifient :

  • salles de réunion classiques ou “transparentes” ;
  • wellness centers dédiés à la méditation, au sport, aux jeux, à la musique ;
  • environnements de travail modulables, privatifs ou semi-privatifs ;
  • phone booth ;
  • petits espaces isolés, physiquement et phoniquement ;
  • salle de sieste.

Réservable en quelques clics, comme le permet d’ailleurs aussi notre solution de réservation de salles et de bureaux, l’espace de travail de demain version PWC se veut tout entier dédié à l’usage que l’utilisateur en fait.

gestion bureau flex

Vers une transformation digitale irrémédiable des bureaux

La technologie est déjà au cœur de nos espaces de travail. Entre télétravail, outils de coworking et solutions de flex-office, nos bureaux reposent entièrement sur le numérique. Cette tendance devrait néanmoins encore s’exacerber, comme l’estime le rapport Deloitte The future of work in technology. Cette étude affirme que les technologies "émergentes" que sont les objets connectés, la réalité virtuelle ou encore la réalité augmentée vont révolutionner nos espaces de travail dans le futur.

Cette propension au tout-technologique devrait se traduire par la transformation digitale de l’ensemble de nos habitudes. Plus de bureaux sans écrans intégrés, plus de réunions sans capteurs de présence, plus de formations sans réalité augmentée. Les espaces de travail se dotent également d’objets connectés, qui facilitent leur utilisation en temps réel. Des écrans tactiles permettent par exemple de suivre l’occupation des bureaux, et de rationaliser les déplacements dans les bâtiments.

Cette interaction constante entre l’homme et la technologie devrait d'ailleurs se traduire par des espaces de travail de plus en plus “data-driven”. Les bureaux profitent ainsi de capteurs : capteurs de présence, mais aussi de température, de stress, d’humidité, de pureté de l’air… Tel un robot, le bureau devient intelligent, et adapte ses services aux besoins qu’il attribue à son utilisateur.

Découvrez notre solution de gestion des bureaux flexibles

Prêt à vous lancer ?

 

 

ArtsurleWeb
9 rue Robert 69006 Lyon
info@artsurleweb.com
04.81.91.56.41

 



Copyright © 2018 Art sur le Web - Protection des données